Patrick Valas, Science, psycho-somatique et psychanalyse.


Document du dimanche 19 novembre 2017

par  P. Valas

JPEG - 15.2 ko

SCIENCE, PSYCHO-SOMATIQUE et PSYCHANALYSE.

Freud a échoué dans sa tentative de fonder une « Métapsychologie ».  

Freud a échoué dans sa tentative de fonder une « Métapsychologie », il l’écrit, renonçant ainsi à son projet d’inscrire la psychanalyse dans la science, d’autant plus que pour lui « la pulsion n’est qu’un être de mythe, grandiose dans son indétermination », (in Nouvelles conférences, en 1930.).
Quant à Lacan il n’a jamais cherché à établir une quelconque métapsychologie.

« la pulsion n’est qu’un être de mythe, grandiose dans son indétermination. »(Freud).  

Pour Freud comme pour Lacan, tout savoir n’est pas une science.   

Ils reconnaissent que la définition de la science est très précise, notamment la science moderne, dont le départ remonte à Descartes, pour aboutir de nos jours à la théorie du quanta (qui conjoint une théorie corpusculaire avec une théorie ondulatoire de la lumière) et ses suites.

À l’origine d’une invention théorique nouvelle, reconnue, celle-ci une fois établie (c’est-à-dire démontrable et reproduite par des expériences) le« sujet-savant » l’inventeur, entre autres Cantor, Einstein, Higgs, etc.) est forclos du discours de la Science et fait retour dans le Réel comme nom propre - ce n’est pas toujours le cas, mais de toute façon son invention lui échappe, pour
l’usage d’autres savants…

JPEG - 38.8 ko
Ondes gravitationnelles

Le sujet forclos de la science, fait retour dans le Réel.  

« Ce sujet de la science », une nomination scandaleuse, coupé de ses racines subjectives sexuelles, fait retour dans le Réel.
Il est celui dont s’occupe la psychanalyse, comme étant le sujet divisé ($).

La coupure, ne passe pas entre le somatique et le psychique qui sont liés, elle passe entre le psychique et le logique.  

La coupure, ne passe pas entre le somatique et le psychique qui sont liés, ce que l’on sait depuis toujours, elle passe entre le psychique et le logique.
Parler du sujet en terme de psychanalyse, n’a rien à voir avec le sujet de la psychologie, pour la simple raison que ces deux disciplines n’opèrent pas avec les mêmes structures, ni la même logique, comme ils ne poursuivent pas les mêmes buts.
Pour l’écrire tout net, les dites neurosciences, relèvent de Pavlov à l’origine, et n’ont de science que le vocable dont on les a affublés.
Pour la confusion de tous.
Ce qui n’est pas une mince affaire.

Parler du sujet en terme de psychanalyse, n’a rien à voir avec le sujet de la psychologie, ni avec le sujet de la philosophie.   

Patrick Valas le 16 novembre 2017.
Addenda du 17 novembre 2017 :

Freud est reconnu officiellement, par les neurologues comme un co-découvreur du neurone et de la synapse dans son Esquisse en 1897.  

Le schéma de l’Esquisse est de Freud.

JPEG - 86.8 ko

Freud est reconnu officiellement, par les neurologues comme un co-découvreur du neurone et de la synapse dans son Esquisse en 1897, non publiée de son vivant, qui a été retrouvée dans ses archives en 1945.
Il a eu une formation de médecin neurologue.
Mais il a quitté cette voie pour inventer la psychanalyse.
Lacan a commenté plusieurs fois et longuement ce texte, qu’il qualifie d’anticipation géniale de sa théorie du signifiant et de la structure langagière.
Ce n’est pas raison pour faire entrer la psychanalyse dans le champ de la neurologie (qui a sa logique propre), et encore moins de faire entrer la neurobiologie, dans le champ freudien.
Faut pas passer son temps à vouloir nous faire prendre les vessies pour des lanternes.

La psychanalyse n’est pas une science, elle participe du fait de sa structure spécifique du champ de la culture.