Patrick Valas : Florilège de quelques aphorismes de Lacan au bon soin de ses séminaristes .


Document du mardi 3 mars 2020

par  P. Valas

JPEG - 36.7 ko

Florilège de quelques aphorismes que Lacan, adressait à la cantonade à ses séminaristes.  

Florilège de quelques aphorismes que Lacan, adressait à la cantonade à ceux qui venaient l’écouter son séminaire.  

« …Quelqu’un m’a demandé récemment au nom de quoi le Jury d’Accueil procédait pour allonger sa main bénéfique sur un certain nombre de gens dans l’École.
C’est simplement ça, ils ne feront pas mauvais effet, ils ne feront pas mauvais effet tout de suite, ils le feront plus tard quand ils auront pris de la bouteille, conquis un peu d’autorité.
J. Lacan, leçons du 15 avril 1975, in RSI.

Donc en vrac…ce qui n’exclut pas que cette liste ne soit pas de pur hasard.
1)- Freud c’est le saut le plus rigolard de la sainte farce de l’histoire.
2)-Je vous donne du foin à manger.
3)-Je parle sans le moindre espoir de me faire entendre notamment.
4)- Il n’y a pas de ce que j’appellerai l’histoire avec un grand H, la Grande Histoire, il n’y a que des historioles.
5)- Ce qui me fait le plus jouir, je l’avoue, c’est la face de canaillerie collective.
6)-J e vous expose quelques fois à l’épreuve de manger des lapins crus.
7)- On arrivera bien à me châtrer puisque c’est le sort des Pères.
8)- La psychanalyse ne triomphera pas de la religion, elle survivra ou pas.
9)- L’être parlant est un animal malade.
10) - Même comme bouffons vous êtes justifiés d’être.
11)- Freud était un débile mental comme tout le monde, et comme moi-même en particulier, en plus névrosé et obsédé sexuel.
12)- Dans quelques temps, tout le monde s’en foutra de la psychanalyse.
13)- Quoi de plus beau qu’un évèque statufié pour représenter un désir ?
14)- Le désir de l’homme c’est l’enfer, en ceci que c’est l’enfer qui lui manque.
15)- Il n’y a pas d’Autre de l’Autre.
16)- Il n’y a pas de rapport sexuel.
17)- La Femme n’existe pas.
18)- Tout animal qui a des pinces ne se masturbe pas.
19)- La mort c’est du chiqué.
20)- Personne n’a la moindre appréhension de la mort, sans ça vous ne seriez pas si tranquilles.
21)- Je dois aux stoïciens mon respect pour le suicide.
22)- Le suicide est le seul acte qui puisse réussir sans ratage.
23)- Freud n’est pas lacanien.
24)- Freud n’avait rien de transcendant, c’était un petit médecin qui faisait ce qu’il pouvait pour ce qu’on appelle guérir, qui ne va pas loin.
25)- J’ai sauvé Freud du discrédit.
26)- Dans l’état actuel des choses, vous êtes aussi inconsistants que vos pères.
27)- Ce n’est pas sûr que ce que je dis du Réel soit plus que de parler à toet et à travers.
28)-L’homme est pour une femme plus qu’un sinthome, un ravage.
29)- C’est « a »-normal que quelqu’un qui a fait une analyse devienne psychanalyste .
30)- Il n’y a pas de progrès, ce qu’on gagne on le perd de l’autre.
31)- Entre folie et débilité mentale nous n’avons que le choix.
32)- La civilisation c’est l’égoût.
33)- Tout ça tiendra jusqu’à ce que ça se résolve démographiquement.
34)- La psychanalyse est tout de même une escroquerie, mais pas n’importe laquelle, du point de vue éthique c’est intenable, c’est bien d’ailleurs pourquoi j’en suis malade, parce que j’ai un surmoi comme tout le monde.
35)- Une pratique sans valeur, voilà ce qu’il s’agirait pour nous d’instituer.
36)- L’amour participe du comique.
37)- Je tiens la haine pour être le sentiment le plus lucide.
38)- L’homme est une bête féroce.
39)- La vie n’est pas tragique, elle comique.
40)- La seule vertu de l’homme, c’est la pudeur.
41)- Comment est-ce qu’on peut supporter ce que je raconte ?
42)- C’est des coups de massue que vous colle sur le zinzin.
43)- L’analyse c’est ce qui m’a rendu borné, c’est une excellente méthode de crétinisation que l’analyse.
44)- La psychanalyse n’est pas un progrès, c’est un biais pratique pour mieux se sentir, se sentir mieux n’exclut pas l’abrutissement.
45)- La psychanalyse n’a jamais été foutue d’inventer une nouvelle perversion , c’est triste parce que si la perversion est l’essence de l’homme, quelle infécondité que cette pratique.
46)- L’homme fait l‘amour avec son inconscient, un point c’est tout.
47)- Si j’étais entomologiste, j’aimerais qu’une tarentule porte mon nom.
48)- Je ne suis pas plein de bonnes intentions.
49)- L’homme se met à la place de l’ordure qu’il est, du moins aux yeux d’un psychanalyste, lequel a une bonne raison de le savoir puisque lui-même se met à cette place.
50)- Vous-mêmes vous ne songez qu’à gommer les traces du mien de discours.
51)- L’analyse est un remède contre l’ignorance, elle est sans effet sur la connerie.
52)- Je n’éprouve pas pour vous le moindre sentiment d’amour.
53)- Est-ce que vraiment une analyse peut faire réussir un amour ?
Quant à moi je ne connais pas d’exemple, et pourtant, et pourtant j’ai essayé…j’ai pris quelqu’un dont je savais d’avance qu’il avait besoin d’une analyse, mais sur la bases de cette demande, vous vous rendez compte ce que je peux faire comme saloperies pour vérifier mes affirmations, et bien ça a raté dans les plus brefs délais.
54)- L’analyse c’est ça, c’est la réponse à une énigme, et une réponse il faut bien le dire tout à fait spécialement conne.
55)- Je parle aux semblants d’homme que je vois par ci par là.
56)- Les ânons du Père, quel troupeau j’en aurai préparé.
57)- Toutes les équivoques ont une face de saloperie, ce que je m’efforce c’est de mettre un peu d’humour dans cette saloperie comme présence.
58)- Je ne vois pas pourquoi ce que je vous apporterais serait moins débile que les autres.
59)- J’ai jamais cherché à être original, j’ai cherché à être logicien.
60)- La vraie amour débouche sur la haine.
61)- Il n’y a pas le désir de savoir de savoir, c’est l’horreur qui y préside.
62)- Qui n’est pas amoureux de son inconscient erre.
63)- On est tous un peu rat par quelque côté, on est surtout raté.
64)- Pour la première fois dans l’histoire, il vous est possible d’errer, c’est-à-dire de refuser d’aimer votre inconscient, puisque vous savez ce que c’est, un savoir plutôt emmerdan
t.
JPEG - 73.2 ko


Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Articles de la rubrique