Anders Nygren — « Érôs et agapè »


Document du mardi 13 octobre 2009
Article mis à jour le 19 octobre 2009
par  P. Valas

Voici l’un des premiers traités jamais écrits
sur la question de l’amour en
Occident
 :


 


 

À la fois englobant sa « scène primitive » (la querelle entre érôs et
agapè) et permettant rétrospectivement de décrypter les destins du désir aux
prises avec la jouissance.

Érôs ?  

C’est l’amour grec du désir, l’amour « humain, trop humain ».

Agapè ?  

C’est le nom du nouvel amour : strictement celui de Dieu et seul paradigme des
prochains.

Par-delà sa rigoureuse spiritualité, Anders Nygren nous convoque à notre
propre rendez-vous anthropologique :

La création de l’amour occidental à partir de la lutte chrétienne pour l’hégémonie de l’agapè  

Il nous rappelle fortement l’« indépendance primitive de l’érôs et de l’agapè » et nous
enseigne, tout en nous restituant la vérité de leur généalogie, leur foncière
antinomie enracinée dans le Nouveau Testament.

Enfin réédité, l’ouvrage du théologien suédois s’est déjà imposé comme la
contribution la plus aboutie de l’essence du christianisme, détrônant pour
nombre de ses pairs le travail de Harnack.

Mal connu de la littérature, il éclipse pourtant l’étude de Denis de Rougemont.

En philosophie, il est annoncé par Wilamowitz qui écrivait :

« Paul ignorait autant l’érôs que Platon l’agapè »  

Il illustre exactement cet aphorisme de Nietzsche :

« Le christianisme a empoisonné érôs — il n’est pas mort, mais il est devenu vicieux »  

Par ailleurs, ce livre ne répond-il pas à l’algarade de Lacan aux
analystes : terriblement concernés et en même temps « les plus démunis par
rapport à cette tradition de l’amour » ?

Au croisement de toutes ces disciplines distinctes, le livre de Nygren les
surplombe essentiellement. C’est-à-dire qu’il est, pour chacune d’entre elles et
dans leur spécificité, rien de moins que la possibilité offerte de traiter
correctement ce qu’elles ont toujours plus ou moins galvaudé. Un défi ?
Assurément. [Lucrèce Luciani-Zidane]

 


 


 

Collaborations : Maurice Goguel — Pierre Jundt — Lucrèce Luciani-Zidane

Traduction de Pierre Jundt — Avant-propos de Lucrèce Luciani-Zidane — Préface de Maurice Goguel — Première édition : 1944 (Aubier).

Paru en : Septembre 2009
Collection « Bibliothèque du Cerf »
50,00 € - Disponible - 858 pages

Anders Nygren [ 1890 - 1978 ]
Anders Nygren, évêque de Lund, a été le premier président de la Fédération protestante mondiale. Professeur de théologie systématique à l’université de Lund, il a publié, parmi une somme importante de travaux théologiques et philosophiques, « Érôs et Agapè » — son œuvre majeure — entre 1930 et 1936.

 


 

Un autre ouvrage de Lucrèce Luciani-Zidane :


 

L'acédie


Navigation

Articles de la rubrique