Thierry Roth : Les affranchis.

Addictions et cliniques contemporaine.

Document du mardi 11 février 2020

par  P. Valas

JPEG - 559 ko

JPEG - 57.3 ko
JPEG - 217.3 ko

Avant-propos

Intéresser les psychanalystes aux addictions et les intervenants en addictologie à la psychanalyse, constitue un premier enjeu de ce livre.

Au-delà, second enjeu donc mais bien plus essentiel, encore, esquisser une approche psychanalytique de la clinique contemporaine, dont les addicts représente sans doute l’exemple le plus répandu et paradigmatique, avec celui des dépressifs.
Sensibiliser les psychanalystes et autres cliniciens aux problématiques addictives est absolument nécessaire.
D’une part, pour ne pas laisser ces patients entre les seules mains des médecins prescripteurs et des rééducateurs comportementalistes (pour se plaindre ensuite de leur influence dominante), et d’autre part, parce que ces patients addicts sont aux avant-postes de notre clinique moderne.

Ces patients addicts sont aux avant-postes de notre clinique moderne.

C’est dans cette perspective qu’ils constituent le « cœur clinique » de ce livre.
Ne pas se laisser interroger par de telles situations serait très problématiques pour un psychanalyste inscrit dans son temps, car il ne peut s’extraire du contexte social dans lequel il exerce, et dont l’inconscient lui-même dépend.
« Qu’y renonce donc plutôt (à la pratique analytique) celui qui ne peut rejoindre à son horizon la subjectivité de son époque, et qu’il sache sa fonction d’interprète dans la discorde des langages », prévient Jacques Lacan dans ses Écrits (J.L, in Fonction et champ de la parole et du langage -Paris, Le Seuil, 1966, p321.)
Comment ne pas remarquer que les symptômes, comme les demandes de nos patients, ne sont plus les mêmes que dans nos classiques ?
En nous intéressant principalement à la clinique des addictions, mais aussi à certains types de cas très actuels, nous chercherons à rendre compte de quelques changements fondamentaux dans la vie psychique de nos contemporains, et du même coup de la psychopathologie.
Cet ouvrage vise également , de fait, à interpeler les différents intervenants en addictologie (médecins, travailleurs sociaux, psychiatres, psychologues, voire chercheurs et décideurs politiques) pour tenter de leur montrer l’apport crucial de la psychanalyse, dans ce champ comme d’autres évidemment, d’un point de vue à la fois clinique, théorique, et éthique.
Il n’est pas question, pour autant, de vouloir faire de la psychanalyse l’unique réponse à proposer, puisqu’au contraire nous soutiendrons la nécessaire prise en charge pluridisciplinaires d’un certain nombre de patients.
Le pari de ce livre impliquera un souci de clarté, davantage que de simplicité-la complexité du domaine est évidente, tandis que le taux relativement faible de « réussite thérapeitiques », quelles que soient les méthodes utilisées, ne peut que pousser à l’humilité….l’objectif est de proposer un essai de psychanalyse « moderne », c’est-à-dire en phase avec notre clinique actuelle, rendant compte de pathologies en partie nouvelles, en s’appuyant sur les concepts psychanalytiques fondamentaux, issus pour la plupart de Freud et de Lacan.
Ils nous ont en effet laissés des repères clinique et théoriques indispensables, même si heureusement, ni l’un , ni l’autre, n’a jamais estimé avoir bouclé une
Œuvre achevée, exhaustive et définitive.
La clinique évoluant au rythme du social, peut-être conviendra-t-il de réfléchir , avec toute la prudence qui s’impose, à des propositions, notions ou concepts complémentaires, absents en tant que tels des œuvres de Freud et de Lacan, mais qui permettraient éventuellement de mieux cerner ce réel de la clinique qui nous échappe toujours.
Nous tenterons donc, dans cet ouvrage, plus précisément à partir de patients souffrants d’addictions, de rendre compte d’une clinique sensiblement différente de celle du temps de Freud, et qui constitue de de ce fait un enjeu majeur pour la psychanalyse contemporaine.
Si des psychanalystes ne répondent pas à cette clinique de façon intelligente , audible et efficace, c’est la psychanalyse qui probablement disparaitra…

JPEG - 1 Mo


Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Articles de la rubrique