Patrick Valas, la FNAC avec Nora : la bêtise affichée de Claude Olivierstein, dans les douches de la mort.


Document du jeudi 11 octobre 2018
Article mis à jour le 8 décembre 2015
par  P. Valas

JPEG - 92.9 ko

Je suis Patrick Valas, médecin comme le prouve le caducée apposé sur le pare-brise de ma Kompressor Mercedes coupé-sport 230 cv, boite automatique couplée à une boite séquentielle commandée par des palettes… vitesse maxi 230km/h, 8000 tours/m, une bombe au démarrage, elle se cabre à l’accélération.
Que le croyez ou pas cette introduction n’a rien à faire avec ce qui m’est arrivé à la SNARK.

« Yo préfère de mé casher plietôt que d’amourrire »

JPEG - 4 Mo

JPEG - 1.7 Mo

Ce qui prouve bien que je suis français inexorablement, cela prouve aussi que « le désir qui est le désir de l’Autre est indestructible »(sic Freud = S(Ⱥ))))

Or que croyez-vous qu’il arrivâ()t ?
Une situation à la Klein : pas celui de la bouteille, mais plutôt la tripière de génie.

Je venais juste demander que l’on mette en place ma carte « slip ».
La dame qui est indubitablement une française de souche refusa catégoriquement ça, elle me demanda de lui montrer ma carte d’identité française :

"Comme chacun sait, la cigogne, revêtira son visage du masque du renard.
Autrement dit à son insu (mais pas celle d’olivennes- stein) elle travaillait pour la Gestapo.
Moi notable très connu, puisque je suis c’est bien connu dit : « Lom de montparno » je suis devenu « le juif de service », controlé par des nazis.

Sans doute les leçons d’une femme de génie qui a révolutionné notre connaissance des formations imaginaires chez l’enfant, et dont tout initié reconnaîtra les thèmes si j’ai la fantaisie de l’appeler la tripière, nous apprendront-elles à dire à l’enfant que les raisins
mauvais objets, il voudrait bien les arracher des tripes de la cigogne et que c’est pour cela qu’il a peur du renard.

Je ne dis pas non.

Mais j’ai plus de confiance dans la fable de La Fontaine pour nous introduire aux structures du mythe, c’est-à-dire à ce qui nécessite l’intervention de cet inquiétant quatrième dont le rôle m’apparaît bien plus mouvant.
Cqfd.

Saloperie de magasin de merde, vous bousillez la mémoire de vos vieux, avec vos codes à la con, salaud d’Oliveille, triple nénuphare de pissotière, avec tes mises à jour plutoquotidienne et tes synchronisations à la yoyo claude.
Aujourd’hui je passe plusieurs heures par jour sur ma bécane en espérant que le bon…s’ouvre, pour pouvoir accéder à mes archives.
Je suis au sommet de mon art de « Lalangue », je suis là, en chair et en os devant cette connasse d’olive qui refuse de me servir parque pour elle et ceux…….

Bonjour, soyez poli (alors que tu me vole le temps), ne criez pas , le n°014 à la crise (ou a la casse), voilà vous faites comme ça, c’est facile, c’est facile, ça marche, pas de soucis.
Merci, bonne journée


Commentaires  Forum fermé

Patrick Valas, la FNAC avec Nora : la bêtise affichée de Claude Olivierstein, dans les douches de la mort.
samedi 13 février 2016 à 19h49 - par  souede alain

Rien pigé si ce n’est qu’une bagnole a déplu à une Kapo qui s’y est cru.un gars de la Légion lui aurait cassé le fion sur le pare brise et fait un très très gros noeud de sa cravate sur le sigle mère c’est Dès ,☔️, le chanteur et eu une pensée pour Soury.et vs êtes filmé

Patrick Valas, la FNAC avec Nora : la bêtise affichée de Claude Olivierstein, dans les douches de la mort.
vendredi 11 décembre 2015 à 07h59 - par  francois Lorach

merci Patrick et d’accord pour la tripière de génie
françois lorach psychanalyste praticien 06 31 67 78 08 fait séminaire sur psychanalyse et CMPP à Fontainebleau

Patrick Valas, la FNAC avec Nora : la bêtise affichée de Claude Olivierstein, dans les douches de la mort.
mercredi 9 décembre 2015 à 06h19 - par  Francine Godin

M. Valas, je vous lis , je m’éclate, même si je n’y comprends rien. Chose certaine, j’aurais bien aimé être sur votre « divin-divan ». Vous m’auriez guéri au quart de tour. Francine Godin