Patrick Valas, La Femme Pauvre


Document du samedi 20 octobre 2018

par  P. Valas

JPEG - 15.6 ko

« La femme pauvre » fait partie d’une classification très spécifique chez Lacan.

Elle n’a jamais été vraiment exploitée par ses suivants.
« Le riche », qui ne peut pas jouir parce qu’il ne paie rien.
« La canaille », qui ne joue le jeu d’aucun discours,
« Le saint » qui se fout de la justice distributive et qui décharite.
« L’intellectuel de gauche » qui est un demeuré.
« L’’intellectuel de droite » qui est un fieffé coquin comme tout le monde.

« La femme pauvre », incarnerait le sujet ($) pur dépouillé de tout (attribut).
C’est ce qui fait sa richesse.
En payant « sa dette » à « la femme pauvre », pour Lom c’est une façon de l’honorer car c’est elle qui est riche de promesse.

JPEG - 229.9 ko


Publications

Derniers articles publiés