Jacques Lacan , le temps de la science ?


Document du vendredi 26 octobre 2018

par  P. Valas

JPEG - 15.8 ko

Bon, disons quelque chose de plus.  

Bon, disons quelque chose de plus : l’analyse n’est pas une science, c’est un discours sans lequel le discours dit de la science n’est pas tenable par l’être qui y a accédé depuis plus de trois siècles ; d’ailleurs le discours de la science a des conséquences irrespirables pour ce qu’on appelle l’humanité.

L’analyse c’est le poumon artificiel grâce à quoi on essaie d’assurer ce qu’il faut trouver de jouissance dans le parler pour que l’histoire continue.  

On ne s’en est pas encore aperçu et c’est heureux parce que dans l’état d’insuffisance et de confusion où sont les analystes le pouvoir politique aurait déjà mis la main dessus.
Pauvres analystes, ce qui leur aurait ôté toute chance d’être ce qu’ils doivent être : compensatoires ; en fait c’est un pari, c’est aussi un défi que j’ai soutenu, je le laisse livré aux plus extrêmes aléas.
Mais, dans tout ce que j’ai pu dire, quelques formules heureuses, peut-être, surnageront, tout est livré dans l’être humain, à la fortune."
JL, 1973-07-00 DECLARATION A FRANCE-CULTURE A PROPOS DU 28E CONGRES INTERNATIONAL DE PSYCHANALYSE


Publications

Derniers articles publiés