Patrick Valas : L’Origine des origines du « Parlêtre ».


Document du dimanche 1er décembre 2019

par  P. Valas

Patrick Valas

JPEG - 307.5 ko

L’Origine des origines du « Parlêtre ».

J’étais convaincu que Lacan avait dit qu’il ne fallait pas perdre son temps à rechercher l’origine du langage, mais à considérer que pour les « trumains » (êtres humains) que nous sommes, il est là depuis toujours et qu’il sera là après notre mort.
Dont acte pour moi.
JPEG - 16.4 ko

Quelqu’un est venu me chatouiller, histoire de me faire passer pour une « andouille analphabète » (sic), en avançant que Lacan avait finalement parlé de « l’origine topologique » du Langage.
Cela je le savais, il s’appuyait sur René Thom, mathématicien célèbre en son temps (décédé en 1980), qui avait élaboré une théorie très complexe, dite « Théorie des catastrophes ».
Elle consistait à créer des algorithmes, avec schémas de séries de courbes très complexes pour rendre compte du mouvement de déferlement des vagues, et des effets que cela produisait dans l’environnement, et de bien d’autres phénomènes de la nature ou du vivant.
Depuis nos ordinateurs font ça en un clin d’oeil !
C’est ainsi qu’on démontrait alors, qu’il suffisait du battement des ailes d’un papillon du Nevada, pour que cela engendre par une série de petites catastrophes s’additionnant et se propageant dans le temps et l’espace, qui pouvaient produire un typhon géant au Japon.
On pouvait ainsi avancer, que nos « lettres », avaient été produites par de tels phénomènes ondulatoires.
Pour rappeler ici que la théorie du Quanta démontre que la lumière est constituée par des particules de matière associées à des vibrations ondulatoires.
Depuis, les savants ont découvert une « psarticule »(sic Lacan) qu’ils nomment le « Psychon », et puis plus tard le « Bozon » de Higgs.
Je me suis plongé un temps dans les travaux des mathématiciens, qui commençaient à se spécialiser dans la théorie des noeuds, dont l’étude n’était pas encore très avancée, au moment où Lacan a sorti son « Noeud Borroméen » pour définir que l’homme est un être trinitaire.
Il est en effet constitué par le nouage entre le Réel (l’organisme vivant), l’Imaginaire ( soit la consistance de forme de son corps) et Le Symbolique( le langage, humain qui mortifie le vivant en le parasitant).
Lacan avait pris la précaution de dire que l’avenir de la psychanalyse ne serait pas mathématique.
Bien entendu je ne comprends pratiquement rien à tous ces travaux post « Lacan »fort complexes, qui tous veulent trouver l’Origine des origines !
Eh bien ils sont parvenus à la trouver :
L’Origine des origines, c’est l’Origine sans origine.
Cqfd… !


Publications

Derniers articles publiés