Patrick Valas : La passe pourquoi, comment ?


Document du lundi 21 décembre 2015

par  P. Valas

JPEG - 98.1 ko

La passe pourquoi, comment ? Samedi 5 décembre 1992.
1e / Président de séanc, Claude lemérer,AE à l’ECF, AE à l’EPSF
Frédérique SaldèsAE à l’EPSF, :5’
Patrick Valas, AME à l’ECF, AE à l’EPSF, AME à l’EPFCL : 3’34 
Dominique Simmoney : 19’
Patrick Guyomard : 27’
Débat :20’
Alain Didier-Weill :20’
Guy Sapriel, AE à l’ECOLE FREUDIENNE DE PARIS : 17’
Débat : 35’
Jean-Michel Vappereau : 25’
Débat : 10’
2 / Président de séance, Jean-Godin
Claude Landman : 18’
Débat : 20’
Eric Didier : 12’
Débat : 27’
Sophie Bialek , AE à l’ECF : 16’
Anne-Lise Stern : 10’
Débat : 26’
Annie TarditsAE à l’ECF, AE à l’EPSF : 25’
Débat : 14’
Marie-magdeleine Chatel : 32’
L’audio l’audio intégral de cette journée en MP3 est en prépararion, il sera mis en ligne dans les jours AVENIR. _

La passe pourquoi, comment ? Samedi 5 décembre 1992
1 / Président de séance, Claude lemérer, AE à l’ECF, AE à l’EPSF Ecole de Psychanalyse Sigmund Freud
Frédérique Saldès, Présidente de l’EPSF :5’
Patrick Valas, Membre de l’EPSF : 3’34 
Dominique Simmoney, Itinérant : 19’
Patrick Guyomard, Ecole de Psychanalyse Freudienne : 27’
Débat :20’
Alain Didier-Weill,Indépendant :20’
Guy Sapriel, avec Jean Clavreul : 17’
Débat : 35’
Jean-Michel Vappereau, Itinétant : 25’
Débat : 10’
2 / Président de séance, Jean-Godin, membre se l’EPSF
Claude Landman, Membre de l’ALI : 18’
Débat : 20’
Eric Didier, Itinérant : 12’
Débat : 27’
Sophie Bialek, AE de l’Ecole de la Cause Freudienne : 16’
Anne-Lise Stern, Itinérante : 10’
Débat : 26’
Annie Tardits, AE de l’Ecole de la Cause Freudienne, AE de l’EPSF : 25’
Débat : 14’
Marie-magdeleine Chatel, Membre de l’Ecole de Psychanalyse, ELP : 32’
Débat : 40’
Cocktail au champagne et soirée dansante ont suivis.


Commentaires

Patrick Valas : La passe pourquoi, comment ?
vendredi 11 mars 2016 à 09h40 - par  Francine Godin

Mais ou est donc passé le texte ? Ou le trouver ?
J’aimerais bien savoir de quoi ca retourne étant donné que ma propre passe est en impasse.
J’aime bien l’idée d’un jury comprenant des itinérants.
Francine Godin
(votre fervente liseuse)

Navigation