Jacques Lacan, La Psychiatrie anglaise et la guerre.


Document du mardi 27 avril 2010
Article mis à jour le 3 mai 2010
par  P. Valas

Contre le degré zéro de la psychiatrie actuelle, le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.
 

spit
 
C’est au Spitfire que nous, associons la victoire de la Bataille d’Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale.

Fiche technique de l’avion de chasse Spitifire :

Pays utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : Vickers Supermarine Spitfire Mk IX

Longueur : 9,46 m
Envergure : 11,22 m
Hauteur : 3,02 m
Masse : 4310 kg
Vitesse maximale : 650 km/h
Rayon d’action : 1550 kilomètres
Plafond : 11 300 m

Armement principal : deux canons de 20 mm
Armement secondaire : quatre mitrailleuses de 7,7 mm Browning, emplacements pour bombes jusqu’à 450 kg

Moteur : Rolls-Royce Merlin 63 de 1650 chevaux
 

spitfire

 

Le Supermarine Spitfire (en anglais cracheur de feu) fut l’un des chasseurs monoplaces les plus utilisés par la RAF et par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les ailes elliptiques du Spitfire lui ont donné une apparence très distincte ; leur section transversale mince lui a donné une vitesse impressionnante ; la conception brillante du concepteur en chef Reginald Mitchell et de ses successeurs (il est mort en 1937), a fait du Spitfire un avion apprécié par les pilotes. Il a servi pendant toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, et avec toutes ses variantes a été de tous les combats.

Plus de 20 300 appareils furent construits,

Cependant, la victoire de la Bataille d’Angleterre n’est pas simplement due au Spitfire, bien qu’il bénéficiât de vitesses en palier et ascensionnelle supérieures à celles de l’Hurricane. C’est l’utilisation conjointe de ces deux chasseurs, tous deux armés de huit mitrailleuses Vickers de 7,7 mm, qui permit à la RAF de prendre l’avantage sur la Luftwaffe. Les Spitfire, rapides et agiles, furent désignés pour s’attaquer aux chasseurs d’escorte tandis que les Hurricanes, plus lents mais à la structure robuste, se chargeaient des bombardiers.

Au cours de l’automne 1940, les plaintes des pilotes concernant la faiblesse de la munition de 7,7 mm se multipliant, deux versions du Spit équipées de canons de 20 mm Hispano HS 404 et quatre Vickers, furent mises en ligne. En raison d’enrayages trop fréquents, ces Spits Mk1b et Mk2b laissèrent la place au MkV armé d’une nouvelle version plus fiable du Hispano et équipé d’une évolution du Rolls-Royce Merlin.

Le Spitfire avait, outre son train étroit et donc dangereux, un défaut gênant : son faible rayon d’action. Ce facteur ne joua pas durant la Bataille d’Angleterre mais devint rédhibitoire quand la RAF passa à l’offensive : en 1944 encore, ses Spitfire ne dépassaient pas le Rhin, alors que les P-51 américains, partant des mêmes bases anglaises et dotés du même moteur Merlin, allaient jusqu’à Berlin.
 

Word - 82 ko
lacan psychiatrie anglaise et la guerre

 
Source ELP.
 
Bobbies 6 juin 44
 
Commandos anglais, Normandie. 6 juin 1944.

 

PDF - 122.7 ko
lacan psychiatrie anglaise et la guerre

 

 
6 juin 44
 


Navigation

Articles de la rubrique