Olivier Douville, Chronologie de la psychanalyse du temps de Freud.


Document du jeudi 29 octobre 2015

par  P. Valas

Olivier Douville, Chronologie de la psychanalyse du temps de Freud.

JPEG - 23.6 ko

Ma vie et la psychanalyse (Leipzig, 1925) :

« Mes parents étaient juifs, moi-même suis demeuré juif ».

"De ma famille paternelle, je crois savoir qu’elle séjourna longtemps dans les pays rhénans, à Cologne, qu’à l’occasion d’une persécution contre les juifs, au XIVe ou
XVéme siècle, elle s’enfuit vers l’Est et dans le courant du XIXe siècle qu’elle revint de Lituanie, par la Galicie, vers un pays de langue allemande, l’Autriche. Je fus amené à l’âge de quatre ans, à Vienne, où je fis mon instruction.
Au lycée, je fus pendant sept ans premier de ma
classe, j’y avais une situation privilégiée, je n’étais presque jamais
soumis aux examens.
Bien que nous fussions de condition très modeste, mon père voulut que je ne suivisse, dans le choix d’une profession que mon inclination.
Je ne ressentais pas, en ces jeunes années, une prédilection particulière pour la situation et les occupations du médecin ; je ne l’ai pas non plus ressentie depuis.
J’étais plutôt mû par une soif de savoir, mais qui se portait plus sur ce qui touche les relations humaines que sur les objets propres aux sciences naturelles, soif de savoir qui n’avait pas d’ailleurs encore reconnu la valeur de l’observation comme moyen principal de se satisfaire. »

Olivier Douville, Chronologie de la psychanalyse du temps de Freud.

JPEG - 16.5 ko


Commentaires  forum ferme

Olivier Douville, Chronologie de la psychanalyse du temps de Freud.
jeudi 12 novembre 2015 à 12h39 - par  DOUVILLE Olivier

Si des lecteurs trouvent des inexactitudes ou des omissions, merci de mes les signaler ( douville.olivier yahoo.fr). Ma gratitude à P. Valas d’avoir accepté la présence de mon travail sur son magnifique site

Logo de DOUVILLE Olivier
lundi 30 novembre 2015 à 11h20 - par  P. Valas

Olivier je veille sur les publications et te préviens aussitôt.
Si tu as besoin d’améliorer ton article, je préfère que tu le fasses en sorte que je puisse le remettre en ligne

Navigation

Articles de la rubrique